jeudi 19 octobre 2017

Grisha, tome 1 - Leigh Bardugo


Résumé :


Je vous ai attendue très longtemps, Alina. 
Vous et moi allons changer le monde.

OMBRE. GUERRE. CHAOS. 

Un royaume envahi par les ténèbres. 
Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal. 
Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold. 
Parmi eux : Alina Starkov. 

ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU

L'avenir de tous repose sur les épaules d'une orpheline qui ignore tout de son pouvoir.
L'invocatrice de lumière. 




Ce que j'en pense :
J'ai lu pour la première fois Grisha il y a environ 4 ans. Une découverte qui m'avait totalement emportée dans un univers extraordinaire et auprès de personnages plus intéressants les uns que les autres. Depuis la suite n'est jamais sortie en VF chez son premier éditeur et c'est donc avec joie que j'ai appris que Milan avait décidé de reprendre et de rééditer la série dont ce premier opus : une occasion pour moi de le relire en attendant la suite qui doit paraître en mai 2018 (ouiiiiiiii plus que quelques mois) ! Encore une fois, je l'ai lu en à peine une journée car une fois commencé, difficile de quitter l'univers dans lequel on plonge.
Alina est loin de l'héroïne habituelle. Du genre invisible, les gens ne font pas vraiment attention à cette jeune fille physiquement banale. Elle est depuis toujours très proche d'un autre orphelin comme elle : Mal. Si, petits, ils faisaient tout ou presque ensemble, aujourd'hui ils sont devenus très différent et se sont donc un peu éloignés. Ils font tous les deux parti de l'armée, Mal en tant que traqueur et Alina comme cartographe. Ils ont pour but d'accompagner les grishas, de mystérieux magiciens aux puissants pouvoirs. Tout aurait pu continuer comme ça pendant longtemps, mais un événement va tout chambouler. En effet, un brouillard maléfique nommé la Nappe sépare le Royaume. On trouve au sein de ce brouillard diverses créatures plutôt terrifiantes et très dangereuse, et c'est lors d'une expédition que nos héros vont en faire la connaissance. Lorsque Mal se retrouve à deux doigts de la mort au sein de cette Nappe, Alina n'hésite plus une seconde et va faire son possible pour le sauver. C'est ainsi que l'inattendu se produit, en voulant aider son ami, ce jeune homme à qui elle tient tellement, Alina va découvrir qu'elle n'est pas celle qu'elle croyait. Sa destinée va s'en retrouver modifiée à jamais. Il va lui falloir apprendre à se débrouiller seule, et surtout à se méfier de tout et de tout le monde. La confiance est quelque chose de précieux, Alina va découvrir que tout le monde ne la mérite pas...

Alina est comme je vous le disais, une héroïne assez particulière. Dès le début on nous la décrit comme assez fermée, froide, presque aigrie. Orpheline depuis son plus jeune âge, elle n'a toujours compté que sur Mal. Or si celui si en grandissant est devenu lumineux, Alina est elle plutôt restée dans l'ombre. Au fur et à mesure du temps, ses sentiments envers lui ont évolué mais elle se fait un devoir de garder ça en elle, comme elle, on souffre de ce secret qu'elle préserve depuis si longtemps. Je l'ai vite trouvé attachante, notamment grâce à sa relation vis à vis de Mal. Il est vrai que je l'ai trouvé agaçante aussi par moment, mais également naïve quand elle a du affronter de nouvelles choses. Cependant ces défauts font parti d'elle et lui donne au final une fragilité attendrissante. Tout au long du livre, c'est elle que nous suivons, son évolution, ses pensées, ce qu'elle doit traverser. Mal est lui aussi un personnage non négligeable. C'est au travers de notre héroïne que nous le découvrons, au travers de ses émotions notamment. Même si j'ai parfois eu envie de lui donner des baffes, il est clair que je l'ai adoré, surtout à partir de la deuxième moitié du roman ! Le Darkling est enfin le troisième personnage assez « essentiel » à l'histoire. Il s'agit du plus puissant des grishas et j'ai trouvé son personnage très complexe. Je n'en dis pas plus mais j'avoue avoir eu beaucoup de mal à le cerner ! 
Leigh Bardugo nous plonge dans un univers fascinant ! Un mélange entre le monde médiéval et quelque chose de type pays russe, qui m'a fait rêver. Je n'ai eu aucun mal à m'imaginer aux côtés de l'héroïne grâce aux superbes descriptions de l'auteure. J'ai parfois eu un peu de mal avec certains termes propre à l'univers créé mais c'était principalement au début de ma lecture et ça ne m'a pas trop gêné. Je ne trouve pas d'autre « défaut » à cette lecture qui m'a vraiment transporté ! Que se soit l'univers, la magie, l'intrigue, le suspense ou même la relation entre Alina et Mal, tout m'a plu ! On a aussi le droit à certains rebondissements de situation bien rodés ! Il y en a plusieurs que je n'ai pas du tout venir. La méfiance est de mise lorsque vous vous plongez dans ce livre !

La magie est aussi un point assez central tout du long. Nous la découvrons en grande partie aux côtés d'Alina, en même temps qu'elle. Encore une fois, l'auteure ne fait pas les choses à moitié ! Suite à ce premier tome je me pose beaucoup de questions concernant cet aspect de l'histoire et notamment la manière dont cela évoluera dans la suite. J'aurai vraiment aimé en apprendre déjà plus que ce que l'on en sait ! 

Un premier tome qui est, quatre ans après ma première lecture, toujours pour moi une totale réussite ! Je suis conquise par l'univers et les personnages que j'ai pu découvrir au cours de cette lecture. Vivement la suite !

Grisha, tome 1 de Leigh Bardugo aux éditions Milan (Page Turners) (11 octobre 2017 - 339 pages)

2 commentaires:

  1. Ah mais je ne savais pas qu'ils allaient enfin sortir la suite en VF, c'est une super nouvelle pour toutes les copinautes qui désespéraient. ^^ D'ailleurs, que cette couverture est belle !
    J'espère que la suite te plaira. Perso, j'avais bien aimé. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Je faisais partie de ces personnes totalement désespérées haha ! J'ai hâââââte

      Supprimer