samedi 28 juillet 2012

Sous le Signe du Scorpion - Maggie Stiefvater


Résumé :

Nous sommes le 1er novembre, quelqu'un va donc mourir aujourd'hui.
On fait courir les chevaux entre l'eau noire et les falaises de craie.
L'exercice est périlleux, toujours ;
mais jamais autant qu'aujourd'hui, quand des vies sont en jeu.

Chaque année au mois de novembre se dérulent les Courses du Scorpion. Les cavaliers doivent tenir le plus longtemps possible sur leurs dangereuses montures, des étalons de mer cannibales. Cette année, Sean Kendrick, dix-neuf ans, tente de nouveau sa chance, bien décidé à arriver premier. Puck Connolly, quant à elle, n'aurait jamais imaginé participer un jour à la course. Mais le sort en a décidé autrement.

Certains concourent pour gagner, d'autres pour survivre.


Ce que j'en pense :

Voici un livre qui m'a immédiatement tenté ! Le résumé tout d'abord m'a attiré, cette histoire de course, de survie … Mais la couverture aussi. Elle n'est peut-être pas exceptionnelle mais je l'ai trouvé très jolie et les couleurs la rendaient attirante. Bon après je connaissais déjà un petit peu cette auteure pour avoir lu les deux premiers tomes de son autre série « Les loups de Mercy Falls », lecture que j'avais trouvé d'ailleurs très agréable. Je me suis donc lancée dans cette lecture avec beaucoup de plaisir, en espérant bien entendu ne pas être déçu !

Un premier point important à noter c'est l'alternance des points de vue. Nous passons tout au long du livre de Sean à Puck (son vrai nom étant Kate) ce qui permet de mieux apprendre à les connaître de manière individuelle. Au début ils ne se connaissent pas et n'aurait d'ailleurs jamais du se rencontrer de part leurs différences. Un de leur seul point commun est le fait qu'ils sont orphelins tous les deux, mais Sean lui n'a plus aucune famille alors que Puck elle vit avec ses deux frères. Tout aurait donc pu continuer de cette manière mais un jour comme les autres le grand frère de Puck, Gabb, va lui annoncer qu'il a décidé de partir dans deux semaines les laissant elle et Finn seul sur cette petit île de Thisby où ils vivent depuis toujours. Le sentiment d'abandon est immédiat, elle ne veut pas qu'il parte, elle ne comprend pas sa décision … C'est trop rapide, trop soudain. C'est à ce moment que Puck, en espérant le faire changer d'avis, décide de participer aux courses du Scorpion … Car même si elle ne peut pas le convaincre de rester, au moins elle repousse son départ de quelques semaines. Plus que ça, en gagnant cette course, la prime qui lui serait offerte résoudrait une grande partie de leurs problèmes. En se lançant dans cette aventure la jeune femme de 17 ans ne sait pas à quoi s'attendre, elle sait que c'est dangereux, que les morts sont nombreux mais aveuglé par la perte de son frère, elle débute une aventure qui la dépasse. Sean de son côté participe à cette course depuis déjà plusieurs années, il l'a déjà gagné plusieurs fois d'ailleurs et est considéré comme le meilleur. Il attend le mois de Novembre avec beaucoup d'impatience et même si comme tout le monde il a peur, c'est pour lui le moment le plus important de sa vie. Les voilà donc concurrents, eux si différent vont se battre pour un même but.

La 1ère partie du livre est un peu « lente » car l'auteure installe en grande partie l'histoire et les personnages, il n'est pas beaucoup question d'action, on découvre la course progressivement jusqu'au moment où elle a lieu. Dans la 2ème partie, les évènements s'enchaînent à un rythme très différent, l'action est beaucoup plus présente tout comme la peur et le danger. Le fait que le début soit par moment un peu « plat » ne m'a pas réellement gêné, j'ai trouvé que ça permettait de bien installer le décors, les personnages, de mettre le lecteur à l'aise de manière à ce qu'il comprenne bien les évènements ainsi que les enjeux. Parlons en d'ailleurs, des enjeux, plus particulièrement de la course car il s'agit là tout de même du point central du livre. La course du Scorpion, un événement majeur chaque année sur cette petite île, un événement attendu et redouté. Les avis divergent concernant cette course car si certains l'attendent avec impatience, d'autres voient ça comme un acte barbare et inutile, quelque chose de dangereux, qui met des vies en péril. C'est donc en Novembre qu'elle a lieu, il s'agit d'une course très singulière. Tout d'abord les montures … On les appelle les Capall Uisce. Rare sont ceux qui peuvent les monter car il s'agit là de créatures assez monstrueuses, elles sont cannibales et vivent dans la mer or pour les attraper il faut faire preuve de beaucoup de courage et beaucoup n'en réchappe pas. Avant même le début de la course, la mort est présente, on s'attend au pire à tout moment car le danger vient non pas de la course mais des montures. Les participants doivent apprendre à les maîtriser durant des entraînements car au moindre faux pas, la course sera, pour eux, mortelle.

Nous découvrons donc progressivement l'île de Thisby, l'auteure donne l'impression de nous faire visiter cet endroit qu'on peut imaginer magnifiquement dangereux. Une bonne partie de l'histoire se passe sur la plage qui peut paraître un instant douce et agréable mais devenir d'un coup le théâtre de scènes affreuses. Tout du long ce paradoxe est présent, l'auteure nous entraîne dans cette lecture en nous présentant le bel aspect des choses mais qui peut devenir terrible d'une minute à l'autre. C'est aussi valable pour les Capall Uisce … Ces « chevaux » sont magnifique, ils ont une présence extraordinaire, certains sont même attachant mais c'est aussi des tueurs, des cannibales, des montres et pourtant on ne peut s'empêcher de les apprécier à un moment ou à un autre. Je pense que la relation entre Sean et Corr, son Capall Uisce, y est pour beaucoup ! J'ai adoré le lien qu'il existe entre eux, c'est une relation de domination mais aussi d'amitié, il y a un côté fraternel qui les rend attachant.

Sean est un personnage très mystérieux, il peut sembler froid et distant par moment mais le fait qu'on suive une partie de l'histoire de son point de vue permet de casser cette idée. On découvre une véritable sensibilité, un véritable attachement à son cheval. Il n'a pas eu une vie facile comme on le comprend très vite mais il fait face depuis toujours et continuera ainsi. On le comprend, on ressent même de la tristesse pour son personnage, on s'attache à lui, on veut qu'il se batte pour être maître de sa vie. Puck est quand à elle très différente, une certaine « folie » semble parfois l'habiter … Cela étant surement du au fait qu'elle n'a pas la langue dans sa poche ! Je me suis très facilement attaché à elle aussi mais même si son histoire est dure, je n'ai pas ressenti la même chose qu'avec Sean. Leurs histoires sont semblables et différentes en même temps, chacun d'entre eux la vie à sa manière et j'ai adoré apprendre à les découvrir. Il ne faut pas s'attendre à avoir une histoire d'amour très présente car ce n'est pas le cas, c'est une histoire toute douce, qui évolue tout doucement. Puck et Sean tâtonnent, il y a beaucoup de non dits et c'est surtout vers la fin que nous entrons un peu plus dans cet aspect là du livre. Même si ce n'est que secondaire j'ai trouvé leur relation attachante, les sentiments qu'ils développent sont beaux.

Ce livre est un vrai nid à émotions. On passe de la souffrance à la peur, de l'amour à la colère, de l'amitié à la tristesse. On souffre pour les personnages et avec eux, rien n'y fait je me suis attaché à Puck comme à Sean. Si quelque chose m'a déçu c'est le comportement de Gabb le grand frère de Puck, je n'ai pas compris sa décision et je n'ai pas voulu la comprendre, j'ai trouvé lâche qu'il veuille partir en les laissant seuls. Finn, le petit frère, est par contre très attachant, il est particulier et on l'aime pour ça. J'ai adoré les moments entre Puck et lui et j'ai adoré ce personnage tout simplement.

La course apparaît tout de même assez tardivement. En elle même elle ne prend qu'un court instant mais on comprend que tout le livre nous a préparé à ce moment.

Pour conclure je peux vous dire que j'ai beaucoup apprécié cette lecture. Il ne faut pas s'attendre à énormément d'action car vous serez déçu mais le livre en lui même est très agréable. On découvre des personnages attachants, une histoire de vie ainsi qu'une cruelle et dangereuse course.

Sous le Signe du Scorpion de Maggie Stiefvater aux éditions Hachette Jeunesse (Black Moon) ( 471 pages – 13 Juin 2012).

11 commentaires:

  1. Ca a été un coup de coeur pour moi mais tu le sais déjà et, en te lisant, j'arrive à me replonger dans l'ambiance du livre ♥ Biz !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un beau livre, j'avais lu ta chronique et j'avais bien vu que tu avais craqué pour ce livre :-) Gros bisous !

      Supprimer
  2. Ah, il me fait très très envie celui là ! Contente qu'il t'ait plu. :)

    RépondreSupprimer
  3. Ahhhhh, après la chronique de Clairdelune, la tienne m'achève !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdr moi la sienne m'avait déjà achevé ! :)

      Supprimer
  4. J'hésite, j'hésite. Au début il ne me tentait pas trop, mais en lisant ta chronique, j'hésite... Je verrai quand j'aurai fini ma PAL... ;) Merci de ton avis et bonne continuation à ton blog ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai bien aimé mais après c'est pas non plus un coup de coeur :) Merci, à toi aussi :D

      Supprimer
  5. Coucou c'était pour savoir si il y aurait ou aura un tome 2 ? Merci :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré ce livre ! Je ne connais pas encore la plume de Maggie mais elle est géniale. Certes, il n'y a pas énormément d'actions et on met un peu de temps à entrer dans l'histoire, mais à côté, ça vaut le coup. En fait, au début, je pensais que la course prendrait plus de "place" (en nombre de pages) dans le livre. Elle s'est fait attendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pensais comme toi concernant la course, je l'ai beaucoup attendu, j'étais pressé qu'elle ait enfin lieu ^^ C'est une belle lecture je trouve, émouvante !

      Supprimer