jeudi 27 février 2014

Les princes charmants n'existent pas - Maïa Brami

Résumé : 

Cher voisin,

J'ai trouvé cette lettre qui semble vous appartenir. Je me permets de vous la retourner. Pas trace de votre corps écrasé dans la cour ! Vous avez été bien avisé de jeter seulement la lettre. Après tout, l'amour pourrait frapper à nouveau à votre porte. Rien de pire qu'un chagrin d'amour, ou peut-être si... Ne jamais en avoir vécu aucun ?

Prompts rétablissements

Votre voisine du 34, 1er étage,
Nora C…



Ce que j’en pense : 

Concernant ce livre, la première chose que je me suis dit c’est qu’il avait l’air rapide à lire. En effet c’est écrit assez gros et on tourne autour des 250 pages donc oui ce livre se lit vite, en moins d’une soirée pour moi. En plus de ça je trouve la couverture vraiment très mignonne. Des couleurs assez vives mais qui attirent l’oeil et vont bien ensemble. Donc franchement quand je l’ai commencé je m’attendais à une lecture assez jeunesse et assez orienté vers les filles. C’est le cas, mais ça rend quelque chose de vraiment pas mal. 

Nora est une élève de troisième. Mal dans sa peau, elle n’est pas du genre sociable et se contente très bien de sa meilleure amie, Julie. Passionnée par la cuisine et plus particulièrement par des créations culinaires plus originales les unes que les autres, elle aime lire et écrire. Alors que sa vie ressemblait en tout point à celle d’une jeune adolescente, un petit évènement va venir changer les choses et marqué le début d’un échange plutôt… Original. Voir étrange selon les points de vue. En effet, un jour, Nora trouve sur son balcon une enveloppe ouverte avec à l’intérieur une lettre. Cédant à la curiosité, elle décide de l’ouvrir et découvre de cette manière une lettre de rupture destinée à l’un de ses voisins qui semble l’avoir lancé d’un étage supérieur sous le coup de l’énervement. Pour essayer d’en rigoler la jeune fille décide de retourner la lettre à son destinataire accompagné d’un petit mot de sa part. En mettant la lettre dans la boîte aux lettres de son voisin , elle ne se doute pas qu’une véritable correspondance va commencer. Entre un ton ironique, un début d’amitié, le mystère de l’inconnu, la découverte de l’autre, les questions qu’on se pose, les confidences qui se glissent au fil des lettres, nous découvrons Nora sous deux aspects. D’un côté dans la vie réelle, au collège et de l’autre au travers de ses échanges avec son voisin Rodrigue, jeune homme de première. Maïa Brami nous offre un mélange en alternant le récit et le style épistolaire où elle met en scène la correspondance entre deux jeunes gens. De fil en aiguille nous découvrons des personnages, des situations, des moments d’une vie d’adolescente. 

Nora est une adolescente typique même si elle est encore plus mal dans sa peau que la moyenne. Elle a l’impression de ne rien avoir de féminin et se cache derrière des vêtements amples et pas vraiment beaux. On découvre vraiment deux facettes de sa personnalité entre la vie « réelle » et la correspondance qu’elle entretient avec son jeune voisin. Elle n’est pas particulièrement timide (enfin un peu quand même) mais a surtout du mal à aller vers les autres, de supporter leur regard. Par contre au travers de ses lettres o découvre une jeune fille beaucoup plus libérée, plus ouverte. Elle est très directe, franche et aime joué un rôle. C’est comme ça qu’on apprend vraiment à la connaitre, à la comprendre dans toute sa personnalité. C’est une jeune fille attachante même si parfois j’aurai aimé la secoué et le faire réagir. Son absence de confiance en elle est parfois extrêmement agaçant et poussé à l’extrême. Le livre étant court et se lisant très vite on ne connait réellement que notre héroïne, et encore ça reste pas mal en surface sur certains aspects. Il y a d’autres personnages autour d’elle mais on ne les connait pas beaucoup, et j’aurai aimé en apprendre plus, surtout sur Rodrigue par exemple ! C’est un jeune homme vraiment intéressant à ce que j’en ai vu. Il semble calme et sympathique. J’ai aimé le ton qu’il emploie dans ses lettres, car c’est principalement comme ça qu’on le connaît. Je n’ai pas grand chose à vous dire celui mis à part que j’ai bien aimé son personnage et que j’aurai vraiment aimé approfondir un peu son personnage car son rôle n’est tout de même pas négligeable ! Nous avons aussi les frères de Rodrigue, la meilleure amie de Nora, ses parents,… Des personnages qui parcourent le récit sans que nous en sachions vraiment beaucoup sur eux. 

Je pensais un peu lire une romance, jeunesse, mais romance quand même avec ce livre. Pourtant ce n’est pas tellement le cas. Bien sur le côté romance est là mais plus abstrait qu’autre chose. L’auteure semble plutôt s’attacher à parler des méandres de la vie d’une adolescente. Le récit tourne plus autour de Nora, que d’une pure romance. Il s’agit un peu de découvrir les premiers émois amoureux d’une jeune fille qui ne sait pas comment gérer ça, comment gérer son image. L’écriture a une vraie importance ici car la correspondance reste un point central et je dois dire que j’ai aimé suivre les échanges entre nos deux personnages. Petit à petit des sentiments commencent à transparaître au fil des lettres cependant durant toute ma lecture cette correspondance m’est vraiment apparue comme à part, une petite bulle dans la vie de Nora, quelque chose de différent. 

« Les princes charmants n’existent pas » est donc une lecture qui m’a plu. On passe un bon moment aux côtés de Nora en suivant ses aventures et surtout sa correspondance vraiment plaisante. J’aurai aimé que le livre soit un peu plus long et qu’on aille un peu plus en profondeur sur certains aspects comme le personnage de Rodrigue, la relation entre ce dernier et notre héroïne, etc… Il est vrai que je me serai un peu plus attaché à cette lecture de cette manière. Cependant le ton employé par Nora tout au long du livre aura réussi à me faire rire. Dommage qu’on en sache pas un peu plus ! Ça reste une lecture vraiment sympathique où l’on prend plaisir à suivre Nora et ses aventures avec Rodrigue.

Je remercie Samia et les éditions Nathan pour cette jolie lecture ! Cet ouvrage sera disponible en librairie dès le 3 Avril prochain.

Les princes charmants n’existent pas de Maïa Brami aux éditions Nathan (3 Avril 2014 - 256 pages).

9 commentaires:

  1. J'ai bien apprécié ma lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une belle lecture agréable :)

      Supprimer
  2. Je le retiens, je pense qu'il pourrait me plaire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment une bonne petite lecture :)

      Supprimer
  3. Bon, bon, bon, seconde chronique positive que je lis dans la foulée, ça donne envie de le sortir de la pile de SP comme je l'ai déjà dit ailleurs. J'espère qu'il me plaira aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne devrais pas avoir de mal à le lire :P

      Supprimer
  4. Bonsoir j'aurais voulu savoir si il y aura une suite ?

    RépondreSupprimer