samedi 9 novembre 2013

Seuls au monde, tome 1 - Emmy Laybourne


Résumé :

« Ta mère te crie que tu vas louper ton bus. Tu ne prends ni le temps de la serrer dans tes bras ni de lui dire que tu l’aimes. Forcément… Tu dévales juste l’escalier et tu sprintes jusqu’à l’arrêt de bus. Sauf que, si c’est la toute dernière fois que tu dois voir ta mère, tu te mets à regretter de ne pas avoir pris le temps. Y compris de ne pas avoir raté le bus. Là, le mien arrivait, alors j’ai sprinté. »

Dean aurait vraiment dû dire au revoir à sa mère. Lui, son petit frère, ainsi que tous les autres passagers des bus qui devaient les conduire, comme tous les jours, à l’école. Mais comment auraient-ils pu deviner ce jour-là qu’une catastrophe écologique les pousserait à se réfugier dans un supermarché ? Au-dehors, le monde est en proie à des tempêtes qui ravagent leur petite ville, des fuites de produits chimiques rendent les gens violents ou paranoïaques… ou les tuent, tout simplement. Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils doivent survivre et garder espoir.



Ce que j'en pense :

Avant de commencer ce livre, j'avais eu l'occasion de lire plusieurs chroniques positives le concernant. Forcément, j'espérais donc ne pas être déçu ! Le résumé était tentant et plein de promesses à l'aube d'une aventure emportant le lecteur avec lui. J'avais donc vraiment hâte de le commencer et je dois dire que dès les premières pages Emmy Laybourne a annoncé la couleur et nous a plongé sans plus de préambule au sein d'une véritable catastrophe.

Nous nous retrouvons immédiatement aux côtés de Dean. Ce jeune lycéen est plutôt ordinaire. Loin du populaire, sportif et tout ce qui va avec, il aime écrire dans un monde où cela se perd. A peine l'auteure a-t-elle mis en place les quelques personnages et retracé les grandes lignes de l'univers qu'elle nous présente, que nous sommes embarqué dans l'aventure, ou plutôt dans la catastrophe. En effet, c'est lors du trajet en bus le menant au lycée que la première tempête a lieu... C'est en trouvant refuge au sein d'un supermarché que Dean, son frère et leurs camarades vont réussir à y échapper, mais ce n'est que le début. Le début d'une catastrophe menaçant de réduire à néant tout ce que les hommes ont construit. Alors que les problèmes s'enchaînent, que chaque jour le pire semble arriver, les 14 enfants ou adolescents du bus vont tenter de survivre comme ils peuvent, de ramener un semblant de normalité dans un monde où plus rien ne semble aller dans le bon sens. Entre les dangers de l'extérieur, la terreur, les questions et l'espoir, Dean et ses camarades vont apprendre à faire front commun face à cet inconnu qui fait si peur.

Dean est un protagoniste auquel j'ai appris à m'attacher. Il est vrai qu'il ne répond pas vraiment aux critères du héros habituel mais c'est justement ça qui le rend attachant. On découvre un jeune homme avec ses qualités mais aussi ses défauts faisant de lui un protagoniste plein de réalité. Au début j'avais un peu de mal à le cerner, il paraissait terrorisé (comme tout le monde) mais ses préoccupations premières m'embêtaient. J'avais l'impression qu'il ne mesurait pas pleinement les choses pourtant très vite ça a changé et j'ai vu apparaître un jeune homme surprenant avec ses faiblesses comme tout le monde. Alex, le petit frère est aussi un personnage qui m'a vraiment plu. Il est mature et va être d'une grande aide tout au long de l'histoire de part ses qualités de « petit geek » ! Ils forment à eux deux un duo vraiment agréable à suivre. Il y a beaucoup d'autres personnages que l'on connaît plus ou moins comme par exemple Astrid, Brayden, Jake, etc... Certains sont attachants, d'autres agaçants. Dans ce groupe si nous avons plusieurs lycéens, il faut aussi prendre en compte le fait qu'il y a aussi beaucoup d'enfants rendant la situation encore plus critique. Car tout du long une question se pose pour nos héros, comment occuper une bande d'enfants enfermés dans un supermarché et réclamant leurs parents ? Alors même qu'ils doivent faire face aux dangers qui menacent à l'extérieur, il faut aussi s'organiser à l'intérieur ce qui n'est pas une mince affaire. Les enfants les plus jeune apportent également une petite touche de légèreté et d'humour, ce qui n'est pas négligeable. Ça permet au lecteur de respirer un peu dans un climat oppressant à souhait.

Au cours de cette lecture, il n'y a pas un seul temps mort, pas une seule seconde pour s'ennuyer. Dès le début, Emmy Laybourne nous plonge au sein d'une aventure où les rebondissements sont monnaie courante, où une angoisse permanente plane au dessus du lecteur. C'est stressant mais terriblement addictif ! Je ne m'attendais pas à autant apprécier cette lecture et pourtant ce fut le cas grâce à ce cocktail détonnant ! On s'attend au meilleur comme au pire en lisant ce livre, on retient sa respiration, on espère avec les protagonistes, on a peur pour eux, on se méfie, on hésite, bref. Cette histoire m'a fait passé par beaucoup d'émotions différentes, je me sentais en plein dans un film catastrophe et au vu de la fin la suite va savoir se faire attendre !

Il y a malgré tout un petit point qui m'a gêné. En effet, j'aurai aimé en apprendre un peu plus sur l'univers dans lequel vivent nos personnages ! A part au début lors de l'apparition de la première tempête, nous n'avons que peu d'aperçu du monde à l'extérieur du centre commercial et je dois avouer que ça m'a un peu déçu. C'est le seul point qui m'a manqué pour rendre cette lecture encore meilleure ! Avoir une idée de ce qu'il se passe dehors, le voir vraiment et ne pas en rester aux suppositions ! J'ai du me contenter de ce que mon imagination a créé en envisageant le meilleur comme le pire. C'est aussi grâce à ce petit défaut que j'ai encore plus hâte à l'idée d'avoir la suite car peut-être que nous aurons le droit à quelque chose de plus concret concernant la situation du monde !!

Pour conclure, Emmy Laybourne nous offre là un livre surprenant, addictif, plein de questions et je n'ai qu'une chose à dire : Vivement la suite !

J'ai lu ce livre dans le cadre d'une LC avec Ephémère <3 N'hésitez pas à aller lire sa chronique ICI !

Seuls au monde, tome 1 d'Emmy Laybourne aux éditions Hachette (Jeunesse) (2 Septembre 2013 – 352 pages).

30 commentaires:

  1. Ca me conforte dans l'idée qu'il faudrait que je le lise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, je t'incites fortement à le faire :)

      Supprimer
  2. rien que le résumé est surprenant! j'ai bien envie de lire la suite!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vraiment, c'est une super lecture ;D

      Supprimer
  3. J'ai justement vu ce livre ce matin et j'ai hésité à l'acheter, je n'aurais pas du hésiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que non tu n'aurais pas du hésiter :D

      Supprimer
  4. Bin, voilà, c'est malin ça, il vient dans ma WISH ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je l'avais remarqué, il y a plusieurs mois mais ta chronique est la première que je lis de lui ! Je suis contente que ton avis soit positif malgré le point gênant que tu soulèves. J'aime bien quand l'univers est bien étoffé donc je te comprends parfaitement. Le livre continue de figurer dans ma WL en attendant de le lire un de ces jours ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vraiment parce que c'est une très bonne lecture :D

      Supprimer
  6. Ta chronique me conforte dans l'idée qu'il faut que je le lise :)
    Bizouillesssssss

    RépondreSupprimer
  7. Je suis contente que tu ais aimé!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reste plus qu'à attendre la suite ! :)

      Supprimer
  8. Ce livre a vraiment l'air bien, j'espère pouvoir le lire bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu en auras l'occasion :)

      Supprimer
    2. Il est magique ce livre il n' y a rien a dire nous te conseillons de le lire

      Supprimer
    3. J'ai hâte de lire la suite ! :)

      Supprimer
  9. Ce livre me rappelle un film et un temps soit peu Gone aussi... Mais pourquoi pas ? J'ai vu de très bonnes chroniques dessus après tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le film je crois savoir du quel tu parles ! ^^ Pour Gone on peut le penser au premier abord mais au final c'est tout de même très différent !

      Supprimer
  10. Ta frustration est compréhensible, mais c'est justement ce qui me plaît dans un Huit Clos ! Tu ne sais pas trop ce qu'il se passe à l'extérieur et c'est de là que vient la psychose, ça fait travailler l'imagination, on est sur le qui-vive ! J'adore j'adore j'adore :D
    Merci pour cette LC ma copinette chérie et sorry pour mon retard, je n'arrivais plus à aller sur les blogs ces derniers temps, je suis tellement fatiguée...
    Gros bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà c'est exactement ça ! C'est frustrant & oppressant ! Ca donne encore plus hâte d'avoir la suite ! :D
      Oh ne t'inquiète pas, en ce moment j'ai du mal aussi avec les cours moi donc je te comprends parfaitement ! :)
      Gros bisous copine <3

      Supprimer
  11. Je ne connaissais pas du tout mais je pense qu'il pourrait me plaire. C'est noté ! :D

    RépondreSupprimer
  12. J'hésitais mais je vais peut-être tenter finalement. Ce n'est pas la première chronique positive que je lis ;) Merci mademoiselle la tentatrice !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben franchement je pense qu'il peut carrément te plaire et sur ce coup je suis trèèèès contente de te tenter :P

      Supprimer
  13. Merci de ton avis, il faut que je le lise, allez hop il va finir parmi ma PaL!

    RépondreSupprimer