vendredi 25 avril 2014

Ennemis, tome 1 - Charlie Higson

Résumé : 

ZOMBIES, MORTS-VIVANTS, CREVARDS, 
REVENANTS, ECTOPLASMES, SPECTRES… ?
NON, PIRE. DES ADULTES !

L’épidémie a frappé tous ceux qui avaient quatorze ans passés. D’abord elle les a rendus fous. Ensuite elle a ravagé leurs corps. Et les a transformé en zombies terrifiants.



Ce que j’en pense : 

J’étais déjà tombé sur ce livre à la librairie dans son ancienne édition et je dois avouer que je n’y avais pas beaucoup fait attention. Quand les rééditions sont sorties, avec des couvertures très très attirantes, j’ai voulu tenter de découvrir ce roman de zombies. Je ne peux pas dire que je suis déçu car ce n’est pas vraiment le cas mais je ressors un peu mitigé de cette histoire. Ennemis a des qualités comme des défauts mais a tout de même réussi à titillé ma curiosité concernant la suite. 

Bienvenue dans un monde où les adultes ne sont plus. En effet, suite à une épidémie, toutes les personnes de plus de quatorze ans ont été touché par un mal étrange faisant d’eux des sortes de zombies à terme. Nous sommes environ un an et demi après que cette étrange maladie ait touché le monde. Les enfants survivent comme ils peuvent mais rien n’est facile. Ils doivent se nourrir, mais surtout se cacher car les adultes rodent et sont toujours prêts à les attaquer. Avec les mois, tous ces jeunes ont fini par apprendre à se défendre, à survivre mais ils savent tous que rien n’est éternel or les attaques des zombies sont de plus en plus fréquentes, il va bientôt falloir prendre des décisions. Nous découvrons précisément un groupe d’enfant mené par Arran. Un peu plus de 50, ils vivent dans un centre commercial à l’abandon dans lequel ils se barricadent pour se protéger. Tout est organisé : Les plus jeunes enfants, la surveillance des alentours, les sorties pour trouver de la nourriture, etc… Cependant plus les jours passent, plus des enfants disparaissent. Arran, secondé par Maxie, et entouré par Achille, Olive, Freak et plusieurs autres va devoir prendre les choses en main s’il veut sauver ce qu’il reste d’enfant. Les adultes sont de plus en plus rapides, de plus en plus malins et tendent des pièges. Les choses changent…Et pas dans le bon sens. Bienvenue à Londres. Un Londres terrifiant, oppressant, où le danger est à chaque coin de rue. 

Dans ce premier tome nous découvrons énormément de personnages. Quand je dis énormément, c’est énormément ! Il y a Arran le chef, Maxie qui le seconde, Achille le guerrier, Olive la tête, Ben & Bernie, Freak & Dick, Callum, le p’tit Sam, puis plus tard dans le roman on rencontre aussi Blue, Jester, Whitney, David, et plein d’autres encore. En fait je ne sais pas trop s’il y a vraiment des héros dans ce roman. Franchement je ne pense pas, si certains sont des chefs, où des membres importants des bandes, et reviennent plus souvent, ça reste tout de même très irrégulier. Je ne peux même pas vous parler des personnages individuellement car on ne sait pratiquement rien sur eux. On sait ce qu’on en voit, c’est à dire qu’on cerne globalement le caractère de chacun mais ça s’arrête là. On ne sait rien sur leur passé, pour beaucoup on ne connaît même pas leur âge. C’est assez frustrant je dois dire car on a envie d’en apprendre plus sur eux mais rien de rien. On se contente de les suivre en espérant découvrir un détail ou deux en chemin. D’ailleurs l’auteur n’est pas tendre avec les personnages et n’hésite pas à en faire disparaître certains, même plusieurs. Je n’ai rien contre mais pour le coup ça m’a un peu déçu. Certains de ces personnages avaient énormément de potentiel, j’attendais beaucoup d’eux, j’avais le sentiment que l’auteur avait une idée pour eux mais non. Ça m’a un peu coupé dans mon élan. Si habituellement le nombre de personnages ne me gêne pas, ici je dois dire que c’était quand même un peu trop. Je n’arrivais pas à m’attacher aux protagonistes, d’ailleurs au début j’étais complètement perdu. C’est dommage parce qu’au final on découvre des personnages attachants mais cela ne se révèle que dans les dernières pages. On a tellement d’enfants à suivre qu’à mon avis le lecteur met beaucoup plus de temps à pouvoir apprécier certains d’entre eux. Je suis frustrée car juste au moment où je commençais à vraiment être attaché à certains, c’était la fin du livre. Et quand j’ai découvert que la suite se déroulait un an plus tôt et donc avec d’autres personnages, je ne vous raconte pas… Bon tout ça pour dire que les personnages ont du potentiel mais qu’il est à mon avis mal exploité. Le lecteur met du temps à s’attacher et je dois dire qu’avec tous ces enfants, la première moitié de l’ouvrage peut être source d’agacement. Comme on ne ressent rien pour les « héros », on ne voit que des enfants qui se chamaillent pour pas grand chose des fois. Heureusement la deuxième partie de l’histoire remonte les choses au niveau des personnages. 

Parlons de l’intrigue. Alors là aussi je suis un peu partagé. C’est le début qui m’a un peu gêné en fait, les choses traînent vraiment en longueur, on ne sait pas trop où l’auteur veut en venir. On se retrouve face à un groupe de gamins et voilà. L’univers reste sympa mais c’est tout de même un peu long. Je me demandais sans cesse où on allait. Finalement quand les choses ont commencé a bougé j’ai trouvé ça beaucoup plus addictif. Le lecteur peut ainsi trouver un but à l’histoire. On sait où on va ou du moins ce qu’on cherche ! Je ne m’attendais pas forcément à ça mais ça m’a bien plu. Concernant l’action je ne sais pas trop quoi en penser. Il y en a, et quand c’est le cas c’est vraiment pas mal du tout ! Mais après je m’attendais à quelque chose qui bougeait plus, de plus palpitant, de plus effrayant, de plus oppressant. Oui je sais j’en demandais peut-être trop mais bon… On a des scènes vraiment intéressantes où j’ai personnellement eu un peu peur mais c’est très irrégulier et c’est dommage. J’aurai voulu que cette action soit plus permanente, après tout on est dans un monde de zombies ! J’avais envie d’avoir peur, d’être stressée et même si ça a été le cas quelque fois, ce fut assez rarement je dois l’avouer. On sent vraiment qu’il y a un certain potentiel mais qui ne m’a pas paru assez exploité la non plus. Plus j’y réfléchis, plus je pense que c’est la première moitié du roman qui m’a gêné. J’ai trouvé cette partie moins oppressante et moins intrigante. La deuxième moitié rattrape en partie les choses étant donné qu’on a un peu plus d’action, que l’intrigue prend vraiment forme et qu’on s’y retrouve enfin avec les personnages !

Je suis donc un peu mitigée. J’ai eu le sentiment d’être plongé au milieu de ce livre sans aucune explication. On ne sait rien de l’épidémie, d’où elle vient, on a des personnages de tous les côtés, on ne sait pas où veut en venir l’auteur, bref c’est un peu déstabilisant et forcément j’ai eu un peu de mal à ce moment là, surtout que la manière de parler des enfants ne me plaisait pas trop trop en fait. Après je ne peux pas non plus dire que je suis déçue car passé la moitié j’ai trouvé ça beaucoup plus intéressant et addictif, bizarrement les enfants m’ont paru moins agaçants (même s’ils le restaient un peu). Un avis en demi teinte, j’ai bien aimé mais avec quelques réserves tout de même. Surtout que ce premier tome donne vraiment envie d’en savoir plus sur l’épidémie et sur ce qu’il s’est passé. J’ai beaucoup de questions et j’ai hâte de savoir ce qui va arriver aux protagonistes qu’on a suivi et auxquels j’ai fini par m’attacher ! Comme je vous le disais plus haut, le tome 2 ne concerne pas les mêmes personnages car il a lieu un an avant celui là. Je ne sais pas trop ce qu’il en est des tomes suivants et je vais me renseigner car j’ai bien envie de savoir ce qu’il va advenir de tout ça quand même ! 

Ennemis, même s’il n’est pas vraiment une réussite, n’est pas non plus une déception. La première moitié du roman m’a déçu mais la seconde moitié m’a au contraire plutôt plu. Je reste donc sur un assez bon « final » même s’il y a toujours des défauts. Je pense que je lirai la suite car malgré tout, l’auteur a réussi à titiller ma curiosité et m’a donné envie de savoir comment allait se dérouler la suite. Je pense que ma légère déception tient au fait que ça reste un livre pour un assez jeune public. Je m’attendais peut-être à quelque chose de trop « dur ». 

Je remercie Marie et les éditions Pocket (Jeunesse) pour cette lecture !


Ennemis, tome 1 de Charlies Higson aux éditions Pocket (Jeunesse) (1 Juin 2011 - 477 pages).

16 commentaires:

  1. Du coup je ne sais pas trop si je dois me laisser tenter ou non... A voir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être que tu apprécieras plus que moi :)

      Supprimer
  2. Je veux tellement lire ce livre ! Et tu m'as fait pensé que j'ai oublié de le commander dans ma dernière commande... x)
    Enfin j'espère mieux l'apprécier que toi, en tout cas ! Et que le nombre de personnage ne me gênera pas arf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas aimer oui, je vais guetter ton avis ! :D

      Supprimer
  3. Je ne pense pas que ce livre soit fait pour moi, l'intrigue ne m'attire pas vraiment :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas en effet il vaut mieux éviter !!

      Supprimer
  4. Je ne sais pas j'hésite vraiment avec ce roman...

    RépondreSupprimer
  5. Désolée que le roman n'ai pas été à la hauteur de ce que tu attendais. C'est vrai que l'idée est assez intrigante mais quand le reste ne suit pas assez ça pose souvent souci.

    RépondreSupprimer
  6. Hum. J'hésite. J'hésite, parce que les romans où les héros ne sont pas bien vieux, comme ça... Je crois que je me lasse un peu :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben alors en effet il vaut mieux éviter pour le moment :/

      Supprimer
  7. Hmmm j'ai bien envie de le lire même si tu es un peu mitigée sur la première partie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir ton avis dessus alors :D

      Supprimer
  8. Je l'ai dans ma PAL, j'avais profité du fait qu'il était à 10€ pour le découvrir. Les couvertures sont accrocheuses et s'ils n'avaient pas changé, je n'aurai peut-être pas remarqué ces livres ^^ Le résumé m'intéresse beaucoup mais le fait qu'il y ait plusieurs personnages et qu'on ne se concentre pas beaucoup sur l'un ou l'autre, c'est un peu dommage ! Je le lirai sans hésitation cependant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que c'était vraiment la bonne occasion ! :)
      Pareil, c'est les couvertures qui ont réattiré mon attention sur ces livres au final :)

      Supprimer