mercredi 30 avril 2014

L'homme idéal... ou presque - Kristan Higgins


Résumé :

Si Maggie devait faire la liste de tout ce qui la rend très heureuse dans la vie, ce serait :
  • Le Joe’s, le restaurant plein de charme qu’elle dirige - une véritable institution pour les 1407 habitants de Gideon’s Cove.
  • Une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle elle partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence. 
  • Un chien qu’elle adore.
  • Des employés fidèles et dévoués - quasiment une deuxième famille. 

Déjà pas mal, n’est ce pas ?  Pourtant, si elle en avait le pouvoir, Maggie ajouterait volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux d’elle, qu’elle aimerait aussi à la folie, et avec lequel elle vivrait un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. Hélas, entre son amour impossible et malencontreux pour le père Tim, le prête de la paroisse, ses blind dates catastrophiques, sa rencontre avec Malone, ténébreux et mutique pêcheur de homards, elle doute de pouvoir un jour y parvenir…



Ce que j’en pense :

Tout d’abord petite mise au point : J’ai pris le parti de modifier légèrement la fin du résumé qu’on retrouve sur la 4ème de couverture de l’ouvrage car je trouve que ça en révèle un peu trop. On apprend des choses (dont on peut se douter bien sur) mais qui n’arrivent que progressivement dans l’histoire, alors que le résumé pourrait laisser penser qu’au contraire ces « événements » ont déjà eu lieu d’où mon choix de faire l’impasse sur quelques mots. Bon revenons en à l’histoire. Un nouveau Kristan Higgins, forcément je ne suis plus que joie en le recevant ! Il n’aura pas traîner longtemps et j’ai adoré retrouver la plume de l’auteure.

Maggie est une jeune trentenaire dont la vie est plutôt tranquille. Propriétaire du diner familial et maîtresse du plus gentil chien du monde, elle ne se plaint pas de sa vie. Elle a une sœur jumelle qu’elle adore, des parents dont elle est proche même si sa mère peut être insupportable, des employés sympathiques, etc… Elle a tout pour être heureuse sauf un homme. Voilà le gros point noir de sa vie. Dans sa petite ville de même pas 2000 habitants, pas facile de faire des rencontres et à plus de 30 ans elle commence à vraiment s’inquiéter… Surtout quand elle voit sa sœur mariée, avec déjà une petite fille. Il faut dire que la vie amoureuse de notre héroïne a de quoi faire sourire : Entre son amour pour le prête de la petite ville, ses multiples rendez-vous tous plus étranges les uns que les autres et l’aide inattendu de Malone le prototype du mec mutique et a l’air pas vraiment sympa rien n’est gagné. Nous allons suivre les périples de cette jeune femme pétillante et pleine de vie à la recherche de l’homme idéal. Il va lui falloir gérer sa famille, ses amis, ses clients et même tout un village car ici tout se sait, et la vie amoureuse désastreuse de notre héroïne est loin de passer inaperçue. Bienvenue à Gideon’s Cove !

Maggie est une héroïne que j’ai mis un peu de temps à adorer. J’ai l’habitude, avec Kristan Higgins, de m’attacher immédiatement à ses personnages donc forcément en trouvant Maggie un peu agaçante au premier abord, j’ai eu peur de ne pas réussir à l’apprécier. Je venais de connaître deux « déceptions » livresques juste avant donc peut-être que c’est aussi pour ça que j’étais inquiète. Toujours est il que j’avais face à moi une jeune femme qui me gênait un peu. Je ne sais pas pourquoi, je crois que c’était à cause de ses réactions face au père Tim, j’avoue avoir trouver ça un peu trop niais à mon goût. HEUREUSEMENT ça n’a pas duré ! Au bout d’une petite cinquantaine de page j’ai enfin retrouvé ce qui fait l’attrait des héroïnes de Kristan Higgins, chez Maggie. Une jeune femme terre à terre, marrante, gaffeuse aussi mais bon, enfin une héroïne qui m’a plu pour résumer. Elle me faisait rigoler, je la trouvais attachante et dès lors je suis enfin pleinement entrée dans l’histoire. On découvre une jeune femme forte et courageuse malgré une mère qui lui rabâche sans cesse son célibat, un père qui préfère se cacher, une sœur jumelle « parfaite », une petite ville ou tout se fait, un homme parfait… qui est prêtre, un homme qui l’aide mais qui refuse de lui adresser plus de deux mots, etc… Bref elle a de quoi s’occuper ! Elle se sort très bien de situations qui m’ont beaucoup fait rire et j’ai adoré son caractère au final. Ce côté « je m’en sors toute seule mais bon je ne cracherai pas sur un petit homme quand même » est assez touchant d’ailleurs. C’est donc une héroïne qui m’a plu, elle a ses défauts mais cela ne fait que la rendre plus réelle et plus proche du lecteur ou de la lectrice, je trouve. Face à elle on a deux hommes diamétralement opposé : Tim le prête. Dès qu’elle l’a rencontré, elle est tombé amoureuse mais malheureusement sa profession bloque pas mal de choses. En fait non. Ça bloque même tout. Pourtant entre son physique plus qu’attirant, son côté attentif et sa manière d’être proche de tout le monde, difficile de l’oublier ! J’ai bien aimé son personnage mais il reste assez secondaire tout de même. On sent bien que c’est le béguin de l’héroïne et qu’il a sa place dans l’histoire pour ça, mais ça reste un peu une image, une image de la « perfection » pour Maggie. Pour ma part je l’ai trouvé un peu trop plat, trop… Prête aussi. A côté de lui on a donc Malone. Comment dire… Il s’agit de son opposé. Ce pêcheur ne parle pas. Oh bien sur il dit quelques mots mais ça s’arrête là. Et autant dire que son visage « fermé » et son côté mystérieux n’aide pas à avoir envie de lui faire la conversation. De toute façon vu où ça mènerai… Pourtant c’est un personnage auquel je me suis vite attachée. Il a un côté mignon (je ne sais pas du tout où j’ai pu aller chercher ça car en y réfléchissant cet homme ne peut pas être qualifié de « mignon » mais j’ai eu ce vague sentiment en le rencontrant). Malone a un côté mystérieux qui intrigue autant les lecteurs que l’héroïne forcément ! A côté de ces trois personnages on a forcément Christie la sœur jumelle de Maggie. J’ai adoré leur relation, touchante et jolie. On sent qu’elles s’aiment plus que tout et c’est vraiment beau. On a aussi les parents de l’héroïne, son frère, son amie Chantal, ses employés, ses clients, etc… Une ribambelle de personnages comme dans beaucoup des romans de cette auteure.

Pour la romance je vous laisse voir ce que ça va donner, je ne veux pas trop trop en parler car je ne voudrais pas vous spoiler même si je pense que beaucoup sauront ce qu’il va se passer, comme ce fut mon cas. Toujours est il que l’auteure a encore une fois traité les sentiments et la romance donc, avec beaucoup de justesse et de délicatesse. J’ai adoré. Mon petit cœur en était tout retourné ! Je me suis laissée prendre au jeu pour mon plus grand plaisir et j’ai aimé voir la manière donc l’héroïne gérait tout ça. La romance est belle, compliquée, intéressante, touchante, … Elle avait tout ce qu’il faut pour me plaire ! A côté de cette histoire d’amour, car le livre ne tourne pas qu’autour de ça, on découvre vraiment l’héroïne, sa vie de trentenaire, ce qu’elle pense, ses peurs, ses envies, ses bonheurs, ses peines, on se sent vraiment proche d’elle et de son histoire. Enfin ce fut mon cas en tout cas ! Et bien entendu on a aussi le droit à de petites touches d’humour traitant l’histoire avec légèreté, rendant les choses encore meilleures !! 

 C’est donc une fois de plus une bonne lecture ! Kristan Higgins ne m’a pour le moment jamais déçu. J’ai lu tous ses ouvrages paru en français, sauf « Tout sauf le grand amour » qui me fait un peu peur mais je pense que je vais finir par craquer. Concernant « L’homme idéal… Ou presque ! », ce n’est pas mon préféré de l’auteure mais ça reste quand même une bonne lecture comme je vous le disais. J’adore la plume de l’auteure et c’est toujours un plaisir de la retrouver ! Je pense que les fans y trouveront ici leur compte : Un vraiment bon moment de lecture en prévision ! Me voilà de retour à la case départ : A attendre la prochaine parution de l’auteure ! J’ai hâte.

Je remercie Romy et les éditions Harlequin (Mosaic) pour cette belle lecture !

L’homme idéal… Ou presque ! de Kristan Higgins aux éditions Harlequin (Mosaic) (2 Juin 2014 - 410 pages).

12 commentaires:

  1. Oh voilà encore un livre de Kristan Higgins que j'ai envie de dévorer!
    En ce qui concerne " tout sauf le grand amour " on me l'a déconseillé jusque là. Des lectrices ont commencés en lisant ce roman de cette auteure et elles ont eu du mal à relire après un livre de Kristan.
    Pour ma part j'ai lu " trop beau pour être vrai " et " l'amour et tout ce qui va avec " et j'ai vraiment dévoré ces deux là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je suis amoureuse de cette auteure moi ! :P
      Pareil donc je dois avouer que j'hésitais pas mal mais bon... Comme il sort en poche c'est l'occasion de tenter le coup ! :)
      J'ai adoré tous les autres livres de l'auteure !

      Supprimer
  2. Une lecture qui m'a l'air sympathique :D

    RépondreSupprimer
  3. Décidément, c'est vraiment une auteure à découvrir ! Dès que j'en ai l'occasion, j'ajouterai un ou deux de ces romans à ma PAL :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut au moins lire certains de ses livres sinon on loupe quelque chose :D

      Supprimer
  4. J'adoooooore la couverture avec les poissons en origami :)
    J'ai un Kristan Higgins dans ma pal, il faudrait que je le sorte depuis le temps que ses livres me font envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je la trouve vraiment sympa comme les autres :D
      Lequel c'est ?

      Supprimer
  5. Il me plait bien celui là, merci pour le billet :-)

    RépondreSupprimer