mardi 5 août 2014

Le club des menteurs, tome 1 : L'espion de la couronne - Celeste Bradley


Résumé :

Le 7 avril 1813, dans un moment d'exaspération, Agatha Cunnington s'était inventé un mari, Mortimer Applequist. Ce subterfuge lui avait permis de voyager tranquillement jusqu'à Londres, de louer une petite maison et d'embaucher quelques domestiques à qui elle avait expliqué que son époux était en voyage. Jouissant désormais d'une pleine liberté, elle allait pouvoir enquêter sur la disparition de son frère. Malheureusement, vanter à qui voulait l'entendre les qualités et les exploits de Mortimer avait éveillé des curiosités. Il fallait maintenant trouver un homme pour tenir ce rôle pendant quelques jours. Quelqu'un d'assez fruste pour ne pas poser de questions. Agatha avait donc jeté son dévolu sur un ramoneur. Mais une fois lavé de la suie qui masquait son visage, l'inconnu avait révélé une beauté de dieu grec. Un visage parfait, un corps de rêve - épaules carrées, torse musclé, ventre plat... Bonté divine !


Ce que j’en pense :

Encore une nouvelle série de romance historique que j’ai voulu commencer. Oui je sais il se pourrait que je sois fan de ce genre… Mais à force je deviens tout de même un peu plus exigente alors en commençant cette nouvelle série j’espérais vraiment ne pas être déçue. Ce premier tome promet de belles aventures même s’il a quelques petites défauts, ceux ci restent négligeable au vu de l’ensemble du roman qui m’a plu !

Agatha est une jeune femme de son époque qui va se retrouver confrontée à un monde plein de secrets. Alors qu’elle habite à la campagne et gère le domaine de sa famille pendant que son frère, sa seule famille, évolue à Londres, celui ci disparaît brusquement. Devant l’absence de nouvelles et d’aide, la jeune femme décide de se rendre en ville afin de mener sa propre enquête… Mais les règles de la haute société lui interdisent ce genre d’acte. Une femme seule, débarquant en ville, sans chaperon, sans époux, sans rien, cela marquerait inévitablement la fin de sa réputation. Agatha agacée et qui n’est pas sans manquer d’imagination décide de créer Mortimer Applequist, son mari parfait mais tout à fait imaginaire. Si l’illusion fait son effet pendant quelque temps, Agatha finit par devoir présenter son très cher époux à la société Londonienne. Quand son chemin croise celui d’un ramoneur, elle décide qu’il tiendra le rôle à merveille et l’aidera à avancer dans son enquête afin de retrouver James. Si l’inconnu se révèle être un très bon faux mari, elle n’est pas la seule à avoir des secrets. Entre ces deux personnages, la quête pour retrouver le frère d’Agatha et les différents dangers, la route sera longue. D’apparence en apparence, de faux semblants en faux semblants, bienvenue à Londres… Où le mensonge est élevé au rang d’art.

Agatha est une héroïne qui m’est apparue dès les premières pages… Pétillante ! Loin d’être niaise, elle fait preuve de beaucoup d’intelligence et d’imagination pour évoluer dans ce monde où les femmes occupent une place précise. Je me suis assez vite attachée à elle et à sa quête pour retrouver Jamie son frère à qui elle tient plus que tout. C’est une menteuse vraiment douée je dois l’avouer, elle trouve toujours moyen de s’en sortir mais le problème des mensonges c’est qu’ils finissent forcément par nous retomber dessus à un moment ou à un autre. Il m’a donc plu de la découvrir tout au long de ce premier tome, de la connaître, de la suivre dans ses enquêtes. C’est vraiment drôle de voir la manière dont elle prend le dessus sur beaucoup d’hommes qui se sentent supérieurs à elle. Elle utilise sa « condition » de femme mariée à merveille, et cela sert bien ses intérêts. Nous rencontrons aussi assez rapidement le ramoneur, Simon, qui se retrouve à jouer Mortimer le bien aimé mari. Or comme il nous l'apparaît, le ramoneur ET le mari ne sont pas ses seules « identités ». Cet homme est plein de surprises comme on le découvre assez rapidement. Une chose est sure, il est tout à fait charmant et il est difficile de lui résister, comme Agatha va vite le comprendre. Homme mystérieux et à multiples facettes, il sait jouer de son physique comme de son intelligence pour obtenir ce qu’il veut. Agatha et lui forment un duo parfaitement complémentaires : Ils mentent aux autres, à tout le monde mais ils se mentent aussi l’un à l’autre. C’est assez beau d’assister aux quiproquos qui se créent à cause de tout ça. Jamie, le frère d’Agatha, est aussi assez présent et je suis plutôt charmé là également (que de charmeurs dans ce livre), j’attends avec impatience le tome qui lui sera consacré, ça peut réellement donner quelque chose de super ! On a l’occasion au cours de ce premier tome de croiser de nombreux personnages qui jouent un rôle plus ou moins essentiels à l’histoire. Amis ou ennemis on prend plaisir à les suivre, à découvrir les rouages de l’intrigue et à envisager qui nous pourrions retrouver dans la suite ! 

Le livre se partage entre l’intrigue qui tourne autour de l’espionnage comme le titre l’indique et la romance. Les deux aspects m’ont autant plu l’un que l’autre même si sur la fin la romance m’a paru un peu trop aisée, trop facile. 

Concernant l’intrigue, comme je vous le disais plus haut, elle tourne en grande partie autour de la recherche de Jamie le frère d’Agatha mais aussi sur la trahison dont il fait l’objet. Son enlèvement pourrait être révélateur d’un bien plus gros complot qu’il n’y paraît ! Même si j’avais senti plusieurs choses et que comme l’héroïne je voyais certains agissements d’un très mauvais oeil, d'autres rebondissements m’ont pris au dépourvu et je ne me suis pas ennuyée. 

La romance entre Agatha et Simon n’est pas de tout repos. Entre les secrets, les non dits, les mensonges, etc… Autant dire que ce n’est pas facile de s’y retrouver ! Mais c’est justement ce qui m’a plu, cette absence de facilité ! Et quand ça le devient un peu trop vers la fin j’ai moins apprécié. Enfin je vais plutôt dire que j’ai préféré le départ de la romance, plutôt que son « aboutissement » ! Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. Tout ça pour dire que les héros nous offrent de très bons moments et que je ne regrette pas de les avoir découvert. 

L’espion de la couronne marque donc le début d’une nouvelle série qui promet surement d’agréables moments de lectures. Pour avoir déjà un peu aperçu les personnages que nous rencontrons dans la suite, j’ai hâte de voir ce que ça donnera ! 

Je remercie Fanny et les éditions J’ai Lu pour cette lecture !


Le club des menteurs, tome 1 : L’espion de la couronne de Celeste Bradley aux éditions J’ai Lu (Pour elle) (2 Juillet 2014 - 350 pages).

6 commentaires:

  1. Voilà un thème original qui permet une multitude de développements...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture sympathique en effet :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas, mais l'intrigue me plait beaucoup ! Je note donc... J'ai bien envie de me mettre un peu plus à la romance historique, et celui-ci va donc prendre place sur ma liste des romans du genre à découvrir.
    Merci pour la découverte ! :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as lu quoi comme romances historiques pour le moment ? :)

      Supprimer
  3. Ouuh un livre de plus dans ma wish-list hihi

    RépondreSupprimer