samedi 6 septembre 2014

Jeux dangereux, tome 1 : Le Défi - Emma Hart



Résumé :

Maddie a un mois pour séduire Braden, le faire tomber amoureux d’elle, coucher avec lui et le jeter comme une vieille chaussette, comme lui le fait avec toutes ses conquêtes. Braden a un mois pour séduire Maddie et la faire tomber amoureuse de lui pour l’attirer dans son lit. Chacun décide de relever le défi lancé par ses amis. Les jeux de la séduction et du désir sont ouverts, attention à ne pas se brûler...


Ce que j’en pense : 

Si en lisant le résumé de ce premier tome je ne m’attendais pas à quelque chose de particulièrement original, j’étais tout de même impatiente de découvrir l’histoire. J’espérais une belle romance avec tout de même quelques petits rebondissements pour pimenter le tout.

L’histoire de base est assez simple… Les amies de Maddie la mettent au défi de séduire le play boy du campus : Braden. Elle a un mois pour qu’il tombe fou amoureux d’elle. Sans savoir dans quoi elle se lance, la jeune femme accepte le pari car elle considère qu’elle n’a rien à perdre et qu’elle ne tient pas ce garçon en très haute estime. Ce qu’elle ne sait pas, tout comme ses amies, c’est que de son côté Braden a lui aussi accepté un défi de la part de ses propres amis. Il a également un mois pour séduire et coucher avec Maddie. Sans le savoir ils vont l’un et l’autre s’engager dans un jeu très dangereux duquel ils pourraient ne pas sortir indemne. Une histoire qui commence comme un défi mais qui apporte son lot de sentiments… Ce qui n’était pas au programme. En jouant l’un avec l’autre nos deux héros ne savaient pas à quoi s’attendre et ils vont peut-être comprendre qu’ils ont finalement beaucoup plus à perdre que ce qu’ils pensaient ! Séduction, jeu, amour, passion, jalousie… Un flot d’émotions incontrôlable. 

Maddie est une héroïne qui m’a plutôt plu. Elle est sure d’elle sans l’être trop, c’était une de mes peurs avec le résumé, de faire face à une héroïne un peu imbue d’elle même ce qui aurait été tout à fait insupportable. J’ai pris plaisir à la rencontrer puis à apprendre à la connaître, j’avais hâte de voir comment elle allait gérer les choses avec ce défi et donc avec Braden. On sait assez bien ce qu’elle ressent étant donné que l’auteure choisit ici d’alterner les points de vue entre les deux héros, de cette manière on a une double vision des choses, ce qui est appréciable je dois l’admettre. Maddie est donc une jeune femme que j’ai trouvé plutôt attachante même si elle n’est pas non plus extraordinaire. Braden est un tout petit peu plus agaçant. Si son côté protecteur est mignon et que son charisme le rend tout à fait charmant, sa jalousie parfois un peu extrême et son côté je-je-je m’ont un petit peu porté sur les nerfs. Mais tout comme Maddie, mis à part cela j’ai apprécié de découvrir son point de vue et son sentiment sur les choses. J’aimais beaucoup voir les choses directement à travers lui plutôt que de le voir à travers Maddie. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. En tout cas nos deux héros sont plutôt appréciables à suivre même si j’aurais souhaité un peu plus de maturité des deux côtés, ça m’a un peu manqué par moment mais pas outre mesure. On découvre aussi les personnages qui les entoure et notamment leurs amis, certains sont mis en avant laissant penser qu’on en apprendra plus sur eux par la suite, ça reste donc à voir ! Je ne peux pas encore me prononcer les concernant car je n’en sais pas assez sur eux mais pour ce que j’en ai vu, ça peut-être vraiment pas mal. Je n’ai donc pas eu de réels problèmes au niveau des héros et des personnages secondaires, si aucun ne fut transcendant, je me plaisais tout de même beaucoup à suivre leur histoire. C’est autre part que j’ai des choses à pointer du doigt…

L’histoire, et donc l’intrigue, n’est pas spécialement très très originale comme je le disais au début de cette chronique mais là n’est pas le problème. C’est souvent le cas et si le tout est bien mené, cela ne pose pas de soucis. Ici je dois dire que je me suis un peu ennuyée sur certains passages, tout était trop simple à mon goût, mais à d’autres moments j’étais aussi totalement prise par l’histoire. Pourtant quelque chose est venu gâché en partie ma lecture : La vulgarité. J’ai déjà eu l’occasion de lire des livres où le langage était assez cru, voir même vulgaire, mais là j’ai trouvé que c’était redondant, il y en avait beaucoup trop, c’était trop tout simplement. J’étais gêné par l’utilisation de certains termes, je trouvais que le tout ne rendait pas naturel, les dialogues me semblaient figés et je n’aimais pas ça. Je n’arrivais pas à totalement m’intégrer dans l’histoire à cause de cela. En fait après réflexion je pense que c’est même la manière d’écrire qui m’a un peu posé problème. Je ne prenais pas vraiment de plaisir à lire les phrases tant certaines me déplaisaient. C’est assez difficile à expliquer, je ne crois pas avoir déjà ressenti ça. Je sais que dans certains livres la vulgarité m’avait déjà un peu interpellé mais là ça a dépassé cet aspect. Je n’imaginais pas du tout entendre ce genre de parole dans la vie de tous les jours. Bref je ne vais pas m’appesantir sur le sujet mais toujours est il que ça a tout de même bien porté préjudice à ma lecture. Au début du roman je pensais pouvoir passer au dessus, faire abstraction, pourtant plus j’avançais plus ça me pesait. 

Je ressors relativement mitigé de ma lecture à cause de cet aspect donc, j'irai même jusqu'à dire que je suis déçue malheureusement. Bon il y a aussi d’autres petits points qui ne m’ont pas plu mais c’est celui là le principal. Je ne comprenais vraiment pas l’utilité de cette façon de parler, c’était par moment totalement incompréhensible. Je ne comprenais pas le pourquoi du comment et ça a fini par m’agacer. Si les personnages sont sympathiques à suivre et que l’histoire l’est aussi, il m’a manqué un peu de piment pour agrémenter le tout et surtout le surplus de vulgarité à finit par avoir raison de moi !

Certains arriveront surement à passer outre ce vocabulaire, ce ne fut pas mon cas cette fois ci malheureusement. Mais comme je le dis, cette histoire a des défauts mais elle a aussi ses qualités, même si j’en ressors mitigée.

Je remercie la collection Blackmoon Romance pour cette lecture !

Jeux dangereux, tome 1 : Le Défi de Emma Hart aux édition Hachette (Blackmoon romance) (16 Juillet 2014 - 298 pages).

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi ;)

      Supprimer
  2. C'est vrai que la vulgarité est le gros point négatif de ce roman. Je l'ai lu en vo donc je l'ai moins ressenti mais bon, ce langage n'était pas nécessaire..
    Sinon, ça a été une bonne lecture pour moi :)

    RépondreSupprimer
  3. Les avis sont vraiment moyens, il est dans ma PAL et je retarde ma lecture :( je n'aime pas la vulgarité, encore moins dans un roman ado/YA :(

    RépondreSupprimer