mercredi 17 septembre 2014

Le Joyau, tome 1 - Amy Ewing


Résumé :

Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez.

Le Joyau, haut lieu et coeur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté. Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance… Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie. C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands des dangers...

La nouvelle trilogie événement, par l'éditeur de la série best-seller La Sélection !

Ce que j’en pense : 

Une nouvelle série pleine de promesses et qui m’intriguait beaucoup. Le résumé mettait l’eau à la bouche tout en restant assez mystérieux pour donner l’envie d’en apprendre encore plus. La superbe couverture ne pouvait que davantage séduire le lecteur. Je me suis donc lancée à la découverte du Joyau.

Violet n’est pas une jeune femme comme les autres. Dans sa vie, la société est séparée en cinq cercles dont le premier, celui du centre, est appelé Le Joyau. Synonyme de richesse et de royauté, il représente un rêve pour beaucoup. Mais pas pour Violet. Venant du Marais, le cercle le plus pauvre, elle aurait pu y passer sa vie, mais le destin en a décidé autrement. A 12 ans, toutes les jeunes femmes du Marais doivent passé des tests afin de savoir si elles sont les futures Mères Porteuses, c’est ainsi que Violet se retrouve envoyée dans un centre pour être formé à son futur rôle. Durant quatre ans elle apprend pour son futur, pour le couple du Joyau qui l’achètera alors quand à 16 ans c’est à son tour de participé à la vente aux enchères, elle devrait être prête. Pourtant Violet ne comprend pas. Pourquoi donner sa vie ? Pourquoi donner son destin ? Pourquoi être vendue à un riche couple comme un objet. Pourtant le choix ne lui revient pas et achetée par la riche Duchesse du Lac, Violet entame ce pour quoi on l’a formé. Alors que le Joyau promet bonheur, richesse, luxe, tout ça semble bien abstrait pour la jeune femme qui se retrouve au coeur de tourmentes qui la dépasse. De véritables jeux de pouvoirs au coeur desquels les mères porteuses jouent un rôle fondamental. Violet va devoir apprendre à vivre dans ce monde qui lui est étranger et qu’elle souhaite fuir plus que tout, alors que les jours lui sont compter, elle sait que le danger est partout. Ici personne ne lui veut du bien, elle n’est qu’un objet… Un objet sans importance. Alors qu’elle essaye de survivre, d’avancer, de ne pas penser à ce qui l’attend, elle comprend alors qu’une véritable dilemme s’offre à elle. Accepter son sort, perdre le contrôle de sa vie mais la garder ou se rebeller et tenter de gagner sa liberté à bien des périls. Après tout sa vie est négligeable et ça Violet l’a compris il y a bien longtemps. Un objet, même important, reste un objet. Alors quand l’amour entre dans sa vie, les choses ne cessent de se compliquer. Le danger est plus présent que jamais. 

Violet est une héroïne qu’on apprend à connaître dès les premières pages. On découvre sa personnalité, la façon dont elle voit son avenir, le regard qu’elle pose sur son passé. C’est une jeune femme qui m’a semblé calme, posé, réservée mais pourtant au fond elle sait qu’elle n’est pas soumise. On ne lui a pas laissé décider de sa vie et ça elle l’accepte à contre coeur pourtant plus le temps passe, plus l’inévitable approche plus elle sent monter en elle l’envie de fuir, de partir, d’aller n’importe où tant que ce n’est pas le Joyau. Je me suis très vite attachée à elle, j’ai ressenti ce qu’elle ressentait, je partageais ses peurs, ses angoisses, l’horreur dans laquelle elle vivait. Tout le luxe n’est qu’une façade destinée à caché le fond des choses, voilà ce que Violet comprend vite tout comme le lecteur. C’est vraiment une jeune femme touchante, elle semble assisté à sa vie mais ne pas la vivre, c’est peut-être pour ça aussi que je me suis autant attachée. J’ai eu de la peine pour elle, pour ce qu’on lui demandait. Elle est née pour être mère porteuse et c’est ainsi, elle n’a pas le droit de dire non, c’est le destin, c’est ainsi. On sent monter la force en elle au fur et à mesure qu’elle est confrontée la réalité, et j’ai apprécié ce changement, cette envie qu’elle avait de se battre pour sa liberté. C’est principalement elle que nous suivons tout du long même si plusieurs autres protagonistes ont leur importance : Raven par exemple, la meilleure amie de Violet et mère porteuse tout comme elle, la duchesse du Lac pleine de paradoxe, ou encore une jeune homme qui va faire chavirer son coeur. Je ne nomme pas ce dernier car je m’attendais à autre chose donc je ne voudrais pas vous gâcher la surprise. Tout ça pour dire qu’on croise le chemin de nombreux personnages qui ont un rôle plus ou moins important à jouer au sein de cette histoire. 

L’univers créé par l’auteure est tout à fait fascinant. Je n’ai mis que quelques minutes à me sentir totalement happé par ce monde si cruellement fascinant. D’un côté on est émerveillé par le luxe et la brillance du Joyau et d’un autre on aperçoit très vite ce que cela cache, une horreur et une cruauté sans nom. Franchement j’ai passé l’intégralité de ma lecture dans un état d’outrage avancé ! Le principe des mères porteuses dans le livre est absolument atroce et la normalité avec laquelle cela passe dans le livre rend les choses encore plus terribles. J’ai trouvé l’idée de l’auteure tout à fait terrifiante mais ça ne rend la lecture que meilleure. J’ai adoré le monde dans lequel on évolue, l’héroïne que l’on suit au fil de ses pensées, l’intrigue et les dangers qui l’entourent, … C’est un monde cruel sur plus d’un aspect et je l’ai trouvé extrêmement bien pensé. 

Le résumé mentionne une histoire d’amour et c’est là pour moi le seul bémol du roman. Cette rencontre assez soudaine et l’amour qui semble naître instantanément a manqué de crédibilité à mes yeux et ne m’a pas vraiment touché. La romance n’étant pas le point central du récit cela ne m’a pas vraiment embêté, je n’ai juste pas accroché avec ce point là. Après j’attends de voir ce que ça donnera dans la suite et comment cela évoluera car sur la fin du livre je trouvais tout cela plus prometteur. Il est vrai que je ne suis pas une adepte des coups de foudre dans les romans, j’aime quand les choses prennent le temps de se mettre en place et ce n’est pas du tout le cas ici d’où ma légère déception concernant l’histoire d’amour. A mes yeux elle a manqué de profondeur, de réalité et n’a pas du tout été assez poussé par l’auteure contrairement au reste du récit. Le contraste était assez flagrant d’ailleurs. 

Le Joyau est donc un premier tome qui m’a plu. J’ai aimé l’univers tout à fait fascinant qu’a créé Amy Ewing tout comme l’héroïne que nous suivons. J’ai passé un très bon moment même si la romance ne m’a pas convaincue pour le moment, j’attends donc de voir ce qu’elle donnera par la suite, en espérant que ce soit tout de même mieux ! 

Je remercie la Collection R pour cette lecture ! « Le Joyau » sera disponible dès le 18 Septembre prochain en librairie. 

Le Joyau, tome 1 de Amy Ewing aux éditions Robert Laffont (Collection R) (18 Septembre 2014 - 468 pages).

16 commentaires:

  1. L'amour semble être un point qui pêche d'après beaucoup de lecteurs ! C'est Audrey qui lira celui-ci, j'espère qu'elle aimera !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malgré tout ça ne gâche en rien la lecture ! J'espère qu'il va lui plaire oui :)

      Supprimer
  2. Oups, dans ma PAL depuis un moment, et je ne l'ai toujours pas ouvert... Il va falloir y remédier ! En tout cas, ta chronique va m'y aider ma choupette : une fois encore, tu me tentes, malgré le petit bémol que tu soulèves :)
    <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment qu'il va te plaire ! Il ne faut juste pas faire une trop grosse fixation sur l'histoire d'amour qui n'est pas tip top ! Je vais guetter ton avis :3
      <3 <3 <3

      Supprimer
  3. Je dois dire que le résumé et ta chronique donnent très envie. L'auteure a l'air de nous offrir un monde troublant et révoltant. Il me tente beaucoup !!!!
    Merci pour la découverte ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras la chance de le lire ! :D

      Supprimer
  4. J'ai l'impression que c'est un peu un mix entre Ephémère et La Selection donc ça m'inquiète... Non pas qu'ils ne soient pas biens mais bon, lire toujours les mêmes choses... :/ En plus je déteste les personnages qui tombent trop vite amoureux dans les bouquins... RAHHH non. Je passe!^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum pas vraiment, pour avoir lu les deux je trouve que le thème est assez différent ! Il y a du fantastique dedans et le côté mère porteuse, enfin c'est sur qu'il y a quelques petites ressemblances mais ça ne m'a pas vraiment embêté :P
      Ah oui alors dans ce cas c'est un peu gênant !!!

      Supprimer
  5. J'hésite, j'hésite, bien que ta chronique soit tout à fait alléchante, les côtés peu crédible et un peu déjà vu me retiennent
    a voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que plusieurs personnes sont dans ce cas, pourtant il est vraiment sympathique ;)

      Supprimer
  6. Celui-là, je vais vérifier qu'il est bien dans ma WL ! Et m'assurer qu'il puisse passer dans ma PAL rapidement :D

    RépondreSupprimer
  7. Au tout début il me tentait énormément, finalement un peu moins. Je vais voir ça.. ! ^^

    RépondreSupprimer